L’Agence de biomédecine lance une campagne radio sur le don de sperme et d’ovocytes



Du 1er au 15 juin, l’Agence de Biomédecine lance sa première campagne radio sur les dons de sperme et d’ovocytes, « afin de recruter davantage de donneuses et de donneurs pour répondre à la demande ».

 

Le Professeur Dominique Royère, responsable des dons à l’Agence de Biomédecine a déclaré que « cette année, il faudrait 900 donneuses et 300 donneurs pour répondre aux besoins de tous les couples infertiles qui sont actuellement en attente, soit plus de 3000 couples ». En 2013, « seulement 1500 couples sont devenus parents grâce à 456 donneuses et 268 donneurs ».

 

L’insémination ou la fécondation in vitro avec donneur sont autorisées depuis la loi de 1994. Les deux principes de base sont la gratuité du don et l’anonymat du donneur, celui-ci pouvant donner naissance à 10 enfants maximum. Ces principes ont été maintenus par la loi du 7 juillet 2011, qui autorise également que des personnes qui n’ont pas encore procréé puissent être donneurs. Le double don de sperme et d’ovocyte pour une même conception demeure interdit, de même que l’établissement d’un lien de filiation entre le donneur et l’enfant. Les dons de gamètes sont régulés par l’Agence de Biomédecine.

 

Note de Gènéthique :

En France, 1 couple sur 6 est en effet confronté à des problèmes d’hypofertilité (enquête fécondité INED). Cependant le taux de succès de grossesse n’est que de 23%par FIV et 12% par insémination (statistiques de l’ABM en 2011). 50% des couples qui ont recours à la FIV sont en échec au bout des 4 tentatives remboursées par l’Assurance Maladie. Les dons de sperme et d'ovocyte ne permettront donc pas aux "3000 couples en attente" d'avoir un enfant.

 


Sources: 

AFP (26/05/2015)