L’appel des évêques australiens à « résister à l’euthanasie »



« Nous ne pouvons pas coopérer pour faciliter le suicide, même lorsque cela semble motivé par l’empathie ou la bonté ». Suite à l’autorisation du suicide assisté dans l’Etat de Victoria, les quatre évêques australiens de cet Etat ont rédigé un document dans lequel ils expliquent l’opposition de l’Eglise catholique au suicide assisté (Cf. La loi sur le suicide assisté entre en vigueur en Victoria).

 

« Tous ceux parmi nous qui s'opposent par principe à l'euthanasie sont aujourd'hui, de fait, des objecteurs de conscience » écrivent-ils. Ils rappellent tout d’abord les dangers de la « culture du déchet » dénoncée à plusieurs reprises par le pape François, qui a encouragé les catholiques à « résister à l’euthanasie et à protéger les personnes âgées, les jeunes et les personnes vulnérables ». Ils contestent ensuite le fait « que la meilleure réponse que notre communauté puisse offrir à une personne souffrant de douleur aiguë est de mettre fin à ses jours ». Ils appellent ainsi les chrétiens à « montrer une approche différente de la mort et de la fin de vie, une approche qui accompagne chaque personne mourante et lui permet d’aimer et d’être aimée jusqu’à la fin ». Ils rappellent aussi l’importance de s'informer sur l’euthanasie et sur les soins palliatifs, en lisant notamment les témoignages de « ceux qui ont choisi la seconde option ». Enfin, ils invitent les chrétiens à prendre soin « des personnes vulnérables, et à affronter concrètement les défis qui naissent de la solitude, de la perte de sens de l’existence, et de la dignité humaine ». « Nous n'abandonnerons pas ceux que nous aimons, et nous croyons qu'ils ont le droit d'être aimés, depuis le début jusqu'à la fin de leur vie » concluent-ils.


Sources: 

La Croix, Arnaud Bevilacqua (19/06/2019) - L’Église australienne s’élève contre le suicide assisté ; Vatican News (19/06/2019) - Euthanasie en Australie: les évêques invitent à l'objection de conscience