L’Australie veut faciliter le changement d’état-civil des personnes transsexuelles



En Australie, le gouvernement a introduit mardi au Parlement un projet de loi pour faciliter le changement d’état-civil des personnes transsexuelles. La loi actuelle impose que les candidats aient eu recours à des modifications chirurgicales avant de demander une modification sur leur certificat de naissance. Pour le procureur général Jill Hennessy, il s’agit d’un « obstacle cruel et injuste » qui renvoie un message « selon lequel il y a quelque chose de mal à être trans, hétérosexuel ou intersexuel qui doit être corrigé ».

 

Les mineurs pourraient aussi être autorisés à demander la modification de leur état-civil, « avec l’accord de leurs parents et une déclaration d'un médecin, d'un psychologue agréé ou d'une personne autorisée pouvant confirmer que c’est dans l'intérêt supérieur de l'enfant ».

 

Ce projet de loi avait déjà été refusé tel quel en 2016, « de justesse ». L'opposition avait alors argué que le projet de loi allait « trop loin » et qu'il était motivé par « l'idéologie et non par le bon sens ».

 

« En ce qui concerne le genre, nous nous en tenons à la science, nous comptons les chromosomes », a déclaré Tony Kerin, prêtre, à propos de l’opinion de l’Eglise sur cette réforme.

 

Pour aller plus loin :

Pangenre, neutre, intersexe… Vers des actes de naissance avec 33 genres possible en Australie ?

La théorie du genre s'installe en Australie

De plus en plus de transgenres veulent annuler leur conversion sexuelle

La réforme judiciaire propose une simplification du changement de sexe à l’état civil

 

 


Sources: 

SBS News (18/06/2019) - Gender groups back Victorian government birth certificate bid