Le CHU de Rennes autorisé à pratiquer des prélèvements d’organes après arrêt des traitements



Le CHU de Rennes vient d’intégrer le protocole Maastricht III, qui lui donne l’autorisation de pratiquer des prélèvements d’organes sur des patients « qui ont fait l'objet d'une limitation ou d'un arrêt de traitements ». D'ici l'automne, Brest pourrait suivre, puis Vannes en 2020.

 

Le prélèvement d’organes dit « Maastricht III » est autorisé en France depuis 2014. Le patient se retrouve en arrêt cardiaque suite à l’arrêt de ses traitements. Ses organes (foie, rein, pancréas, poumons) sont alors prélevés, sauf s’il est inscrit sur le registre des refus, ou si la phase agonique a duré trop longtemps.

 

Pour aller plus loin :

 


Sources: 

France info (19/06/2019) - Don d'organes : Rennes s'intègre dans un nouveau protocole de prélèvement, une première en Bretagne