Le projet de loi de bioéthique de retour à l’Assemblée nationale en juillet



« En dépit des importants bouleversements liés à la crise du coronavirus », « le décret de convocation de la session extraordinaire paru mardi au Journal officiel » indique que le projet de loi bioéthique sera examiné en deuxième lecture à l'Assemblée « dès juillet » (cf. Projet de loi bioéthique : les sénateurs votent en 1ère lecture un texte remanié ; [Infographie] Comprendre les enjeux de la loi de bioéthique votée en 1ère lecture par le Sénat ). Ce qui était une demande des rapporteurs du projet (Loi de bioéthique, les rapporteurs écrivent au premier ministre ; Loi de bioéthique : la reprise des débats en débat ). Parmi les autres projets de loi inscrits à l'ordre du jour de la session extraordinaire : « le texte organisant la fin de l'état d'urgence sanitaire ou encore le troisième projet de loi de finances rectificative ».

 

Cette annonce intervient alors que qu’un sondage Ifop paru le lundi 15 juin et réalisé à l’initiative du collectif Marchons Enfants ! « auprès d'un échantillon représentatif de 1005 personnes » montre que « parmi tous les sujets prioritaires auxquels l'exécutif et le Parlement doivent se consacrer, la procréation médicalement assistée (PMA) arrive en toute dernière position (1% des réponses) » selon les personnes interrogées. « Arrivent d'abord la sauvegarde de l'emploi (42%) et le pouvoir d'achat (41%). Viennent ensuite l'efficacité du système de santé (37%), la sécurité (23%), la protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique (23%), l'éducation (17%) et l'avenir du système des retraites (16%), mais également l'immigration, la lutte contre le racisme, l'équilibre des comptes publics, les violences conjugales... ».

 

Pour 71% des sondés, « le projet de loi bioéthique doit rester suspendu ou retiré afin que la priorité soit donnée à la gestion des conséquences de la crise du Covid-19 ».

 

 

Pour aller plus loin :

PMA, la consécration du marché du corps humain servie par les dérives du droit

PMA, le cheval de Troie du transhumanisme

La "PMA pour toutes", une mesure lunaire ?


Sources: 

AFP (16/06/2020) - Le Figaro (15/06/2020)