« Les personnes porteuses de trisomie 21 méritent de vivre ! » : la tribune de leurs proches



Des parents de personnes porteuses de trisomie 21 ont signé une tribune dans le Figaro pour défendre leur droit de vivre. Leur crainte ? Que le diagnostic pré-implantatoire étendu à la détection des aneuploïdies retire « toute chance à l’embryon porteur d’un chromosome en plus de se développer jusqu’à la naissance », parfaisant « l’éradication des derniers représentants d’une maladie que notre monde refuse d’accueillir et d’accompagner ». La question se pose : « Est-ce bien le message collectif que la société et ses responsables politiques entendent délivrer ? ».

 

Cet amendement a finalement été rejeté par 52 voix contre 32. Dans un même mouvement, les députés présents ont également voté un amendement mettant un terme à la technique dite du « bébé médicament » qui avait été autorisée par la loi du 6 août 2004. Thibault Bazin (député Les Républicains) a notamment plaidé pour « faire prévaloir le principe de la dignité de la personne qui doit exister pour elle-même pas pour une autre ». La voix des plus faibles a pour une fois été entendue.

 


Sources: 

Le Figaro (07/10/2019) – Diagnostic pré-implantatoire : « Les personnes porteuses de trisomie 21 méritent de vivre ! »

AFP (07/10/2019) – L’Assemblée abandonne la technique du « bébé médicament »

La Croix (08/10/2019) – Après un vif débat, les députés refusent de légaliser la détection de la trisomie avant une FIV