Les traitements de fertilité plutôt que l’âge de la mère en cause dans les troubles épigénétiques



Dans une étude publiée par Clinical Epigenetics, le Magee Women Research Institute (MWRI) estime que les enfants nés par FIV ont un risque plus élevé d’hériter de troubles épigénétiques, eux-mêmes causés par les traitements administrés à la mère. Les chercheurs ont établis un lien entre traitements de fertilité et modifications épigénétiques associées à différents syndromes[1], en travaillant sur des embryons de souris. A l’inverse l’avancée en âge de la mère n’a pas un tel effet. « Nous avons besoin d’études cliniques pour l’étayer, rappellent Audrey Kindsfather, auteur principal, mais il s’agit d’un modèle animal prometteur sur lequel des études cliniques pourraient être basées ».

 

Les chercheurs ont regroupé les souris par groupe d’âge. Chaque souris a ensuite reçu des injections d’hormones pour stimuler l’ovulation, puis après ponction des ovocytes et fécondation in vitro, les embryons ont été mis en culture. En parallèle, des souris témoins ont été conçues naturellement. Les travaux ont enfin consisté à quantifier les changements épigénétiques dans les embryons, en mesurant la quantité de méthylation de l’ADN au niveau de gènes critiques. L’hormonothérapie et la culture d’embryons in vitro ont perturbé la méthylation de l’ADN au niveau de ces gènes, alors que l’âge de la mère n’a eu aucun impact. « Ce n’était pas ce à quoi nous nous attendions », avoue Mellissa Mann, chercheuse principale au MWRI et professeure agrégée d’obstétrique, de gynécologie et de sciences de la reproduction à l’Université de Pittsburgh[2] ; « Nous savons que lorsqu'une femme vieillit, de nombreux changements moléculaires se produisent dans ses ovocytes, nous pensions donc que ces changements pourraient conduire à une méthylation anormale de l'ADN. Nous avons été assez surpris que ce ne soit pas le cas ». Elle conclut en appelant à une « amélioration » des traitements de fertilité.



[1] Syndromes de Beckwith-Wiedemann, Silver-Russell et Angelman.

[2] Dans l’Etat de Pennsylvanie aux Etats-Unis.

 


Sources: 

Eurekalert, University of Pittsburgh (25/11/2019)