L’euthanasie légalisée dans l'Etat du New Jersey aux Etats-Unis



Le 12 avril dernier, aux Etats-Unis, le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a signé la loi autorisant l’euthanasie pour les patients en phase terminale. Cette loi entrera en vigueur au mois d’août 2019.

 

La loi donne la possibilité d’obtenir une dose létale pour tout patient majeur en phase terminale, « conscient et en possession de toutes ses capacités mentales ». Comme « gardes-fous », deux médecins doivent attester que le pronostic vital est engagé à moins de six mois et le patient doit faire trois demandes, deux orales et une écrite devant deux témoins. Cependant, la loi n’impose pas que la souffrance soit insupportable, ni que la maladie soit incurable.

 

Diane Coleman, présidente de l’association « Not Dead Yet », qui défend les droits des personnes âgées, malades ou porteuses de handicaps, a souligné qu’« il n’y a rien dans la loi qui protège les patients des erreurs médicales, de la contrainte exercée par les familles ou les compagnies d’assurance de mourir prématurément, et rien qui puisse empêcher les abus, y compris la possibilité qu’un héritier ou un soignant administre le traitement ».