A Montréal, une jeune femme avorte et veut garder l’enfant



Une jeune Canadienne s’est rendue au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal au Québec, pour subir un avortement à plus de cinq mois de grossesse.

 

La procédure d’avortement a commencé par une intervention visant à dilater le col. Un produit, provoquant un arrêt cardiaque du fœtus, a ensuite été injecté et « une dernière séance était prévue le lendemain en clinique » pour procéder à l’extraction de l’enfant. Durant la nuit cependant, des douleurs et des saignements sont survenus chez la patiente qui a accouché prématurément. A l’arrivée du personnel des urgences, la jeune femme, anglophone, « était paniquée » et leur aurait demandé de « sauver son enfant ». « Des massages cardiaques ont été tentés sur le bébé », en vain ; il est décédé d’un arrêt cardiaque.

 

La jeune femme a été « profondément traumatisée par l'expérience ». Plusieurs employés de l'établissement également. Une enquête est actuellement en cours pour examiner les raisons de « l’échec » cet avortement.


Sources: 

La Presse CA, Marc Thibodeau (04/06/19) - Un avortement tourne au drame à Montréal