Pape François : « Le principe de responsabilité doit guider les scientifiques »



A l’occasion des 25 ans du Comité national italien pour la biosécurité, les biotechnologies et les sciences de la vie, le pape François a reçu ses membres le 10 avril, et les a encouragés à « promouvoir le développement harmonieux de la recherche scientifique et technologique, sans oublier de prévenir un usage déformé des connaissances et des capacités de manipulation de la vie ». Au vu du pouvoir « énorme et croissant que mettent les technologies dans les mains humaines », le pape rappelle que « les sciences et les technologies sont faites pour l’homme et pour le monde et non l’inverse », elles doivent être « au service d’une vie digne et saine pour tous, aujourd’hui et dans le futur ». Le principe de responsabilité doit guider le scientifique, comme l’ingénieur, pour  « décider quelles étapes ‘franchir’ et ‘devant lesquelles s’arrêter et emprunter une route différente’ ».

 

Le pape François a également mis en garde « contre le rapprochement des pouvoirs technologiques et économiques », au détriment des populations et des nations les plus pauvres. Il invite à « une collaboration entre les différentes instances scientifiques, productives, éthiques, sociales, économiques et politiques », et à « sensibiliser l’opinion publique sur les questions posées par les développements des sciences de la vie et des biotechnologies ».


Sources: 

Radio Vatican, Samuel Bleynie (10/04/2017)