Pays-Bas, le médecin accusé d’euthanasie est acquitté



Aujourd’hui, à La Haye, la justice néerlandaise a acquitté un médecin accusé d'avoir donné la mort en 2016 à une patiente atteinte de la maladie d'Alzheimer « sans s'être suffisamment assurée de son consentement » (Cf. Pays-Bas : comparution d'un médecin accusé d’euthanasie abusive). Selon les procureurs, la patiente âgée de 74 ans avait initialement exprimé son désir d'être euthanasiée, mais a « par la suite donné des signaux mitigés sur son envie de mourir ». Le médecin avait « ajouté un sédatif au café de la patiente », et celle-ci « avait dû être maîtrisée par sa famille lorsqu'elle avait commencé à se débattre ».

 

Malgré les faits, la juge Mariette Renckens a tranché : « Nous concluons que toutes les exigences de la législation sur l'euthanasie ont été satisfaites. Par conséquent, la suspecte est acquittée de toute charge ». « Nous pensons que, étant donné l'état de démence profonde de la patiente, la médecin n'avait pas besoin de vérifier son désir d'euthanasie », a-t-elle ajouté. « Cette demande d'euthanasie a été faite lorsque la patiente était encore en possession de tous ses moyens », a affirmé la juge.

 

« Nous allons maintenant étudier attentivement le verdict et décider plus tard si nous allons faire appel ou non », a réagi Sanne van der Harg, la porte-parole du parquet.


Sources: 

AFP (11/09/2019)