PMA pour toutes : les pères résistent



Alors qu’un premier projet de révision de la loi de bioéthique vient d’être rendu public, il fait état d’une possible ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Ce que remet en cause ce texte : « ce n’est ni plus ni moins, la filiation » où l’homme disparait, « grand absent de la procréation ». Ce qui ne manque pas d’inquiéter car « c’est admettre l’idée que l’homme est réduit à un donneur de gamètes. (…) les hommes n’ont plus leur place comme pères de l’enfant ».

 

Face à ce constat, un « appel des pères » a été lancé le 18 juin dernier, inspiré des « sentinelles » qui, lors des manifestations contre la loi Taubira, se tenaient debout devant le Palais de Justice de Paris. Ils veulent lutter contre « une forme d’occupation (…) idéologique qui donne le sentiment (…) que nous n’avons pas le droit de lutter » expliquent-ils. « Notre souhait est aussi de manifester ce qu’est la vraie virilité : aujourd’hui, on est dans un monde où la masculinité fait peur et où le père de famille est parfois vu comme quelqu’un de potentiellement violent. Or nous sommes persuadés que le fond de la virilité est le mélange de la force et de la bonté. En se levant, en étant silencieux et résolument pacifiques, nous manifestons l’idée que l’homme est d’abord censé être au service, notamment des femmes et des plus petits ».

 

Ils invitent à une mobilisation chaque dimanche soir entre 21h et 22h dans les villes devant l’hôtel de ville. Une présence déjà effective à Toulouse, Nantes et Compiègne pour réaffirmer leur « place irremplaçable auprès des enfants ».


Sources: 

Le Figaro (27/06/2019) - "PMA Pour toutes" : l'éviction des pères

Famille Chrétienne, Thomas Belleil (27/06/2019) - PMA pour toutes : des pères de famille entrent en résistance