Portugal : Le Parlement favorable en première lecture à la dépénalisation de l’euthanasie



Jeudi 20 févier 2020, le Parlement portugais a approuvé en première lecture cinq propositions de loi qui visent à la dépénalisation de l'euthanasie. Le texte qui détermine « les conditions spéciales pour la pratique de l'euthanasie non punissable » a été approuvé par 127 voix sur 230.

 

A l’initiative de cette proposition de loi se trouvent le Parti socialiste, le Bloc de gauche (extrême gauche), des membres du parti animalier PAN et des Verts. Déjà proposée en mai 2018, un texte similaire avait été rejeté (cf. Le Parlement du Portugal rejette l’euthanasie). Les élections législatives d’octobre 2019 qui ont donné une majorité socialiste au parlement, ont fait pencher la balance du côté de l'euthanasie.

 

Face à eux, la plupart des députés du Parti social-démocrate (PSD, centre droit), la principale formation d'opposition, s’est opposée aux textes, de même que les élus du Parti communiste, le représentant d'extrême droite et les élus du parti minoritaire de droite CDS-PP.

 

Les propositions adoptées jeudi doivent être rassemblées en un seul texte qui sera ensuite soumis au vote final du Parlement, probablement avant l’été. La loi devra ensuite être soumise à la signature du président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa. S’il n'a pas ouvertement pris position sur le sujet, il pourrait opposer un veto, susceptible d’être annulé par un deuxième vote des députés, ou « envoyer le texte à la Cour constitutionnelle pour qu'elle juge de sa conformité avec la loi fondamentale du pays ».

 

Pour aller plus loin :

Portugal, après les représentants des religions, les médecins s'opposent à la loi visant à dépénaliser l'euthanasie

Portugal : 9 religions s’unissent pour faire barrage à l’euthanasie

 


Sources: 

AFP (20/02/2020)