Près de 700.000 poches de sang ombilical conservées par une société polonaise



Après la faillite début 2019 de la société suisse Cryo-Save, la banque de sang ombilical polonaise PBKM/FamiCord est devenue « la première puissance européenne dans la conservation de cellules souches, élément clé d'une thérapie qui peut guérir les leucémies mais soulève des espoirs démesurés ».

 

Présentée comme la promesse d’un « traitement plus rapide et plus efficace au cas où » leur enfant tomberait un jour malade, des parents optent pour la conservation des cellules souches prélevées dans le sang du cordon ombilical de leur nouveau-né. 

 

Lorsqu’elles optent pour un prélèvement du sang de cordon ombilical à l’accouchement les familles doivent verser près de 600 euros. Un « loyer » de 120 euros par an est par la suite exigé pour que les cellules soient conservées à moins 175°C pendant une vingtaine d'années. La banque de sang ombilical polonaise PBKM conserve aujourd’hui environ 440 000 poches de sang ombilical, auxquelles s’ajoutent les poches de plus des 250 000 familles suisses récupérées lorsque la société suisse Cryo-Save a fait faillite en 2019. Selon ses dirigeants, la banque PBKM/FamiCord serait la 5e banque de sang ombilical dans le monde après deux établissements américains, un chinois et un basé à Singapour. Le secteur du stockage de ces cellules souches s'est largement développé ces trente dernières années. Une véritable industrie a vu le jour, « brassant, à l'échelle mondiale, des milliards de dollars ».

 

Bon nombre de chercheurs et hématologues dénoncent « les fausses illusions et les milliards brassés par le secteur ». En l’état actuel de la médecine, les thérapies à base de ces cellules souches ne s’appliquent qu’à très peu de pathologies. Selon l'Agence française de la biomédecine, rien ne dit que le sang de cordon « pourrait être utile dans une perspective de médecine régénérative ». Prudentes, la France et la Belgique interdisent « le stockage du sang ombilical à des fins personnelles, contrairement à la plupart des pays de l'UE ».

 

Pour aller plus loin :

Sang de cordon : Cryo Save ferme ses portes ?

Conserver le cordon ombilical à des fins thérapeutiques : une démarche contestée

 

 


Sources: 

AFP (21/01/2020)

Sciences et Avenir (21/01/2020)