Projet de loi bioéthique : « Cette dernière saison sera un grand cru vers les pulsions transhumanistes »



Le projet de loi bioéthique doit être présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Entre autres sujets, il prévoit l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Une « révolution de la procréation », car le texte supprime toute limite médicale pour accéder à la PMA.

 

Pour Jean-René Binet, juriste spécialiste de bioéthique, « la suppression du critère d’infertilité constitue une vraie révolution. Si ce projet de loi est adopté tel quel, il ouvrirait de facto un droit à la procréation médicalement assistée “pour tous”, bien au-delà des couples de femmes et des célibataires. Seul le désir d’enfant ferait office de critère ». Ainsi « on peut craindre une dérive vers l’eugénisme. En l’absence de limites, certains couples fertiles pourraient être tentés de faire une PMA pour avoir accès à des diagnostics préimplantatoires de l’embryon afin d’éviter toute anomalie ou tout risque génétique», signale le juriste.

 

Jacques Testart, biologiste à l’origine du premier bébé-éprouvette en France, alerte lui aussi sur les dérives de « l’hypermédicalisation » de la reproduction : «Outre la conservation des gamètes et embryons (moyen de planification des naissances pour tous et toutes), la sélection des enfants pourra se généraliser à toute la population puisque ses indications vont s’ouvrir largement. Le Meccano de la reproduction contrôlée se met en place et s’affirme à chaque révision des lois de bioéthique. Cette dernière saison sera un grand cru vers les pulsions transhumanistes ».

 

Emmanuel Hirsch, philosophe et professeur d’éthique médicale estime pour sa part que «si on démédicalise l’accès à la procréation, il faut en tirer les conclusions jusqu’au bout. Mais il ne faut pas oublier qu’il existe toutes sortes d’intérêts, y compris financiers, autour de la procréation. On sait bien qu’à l’étranger c’est un marché ».


Sources: 

Le Figaro, Agnès Leclair - PMA: la loi qui va bouleverser la filiation