Reprise des greffes rénales en France



L’Agence de la biomédecine, « en concertation avec les sociétés savantes et les associations de patients », formule des recommandations quant à la reprise de l’activité de greffe rénale. « D'après la comparaison entre la balance bénéfice-risque pour la greffe et celle constatée en dialyse, la reprise des programmes de transplantation rénale est privilégiée. » Mais cette reprise ne peut être engagée « que dans les départements où la circulation du virus est limitée, sous réserve que la sécurité des opérations de transplantation puisse être garantie ».

 

Par ailleurs, elle devra être adaptée et progressive « selon les limites capacitaires, "en raison des fortes tensions sur certains médicaments utilisés dans les blocs opératoires" ». Les équipes devront montrer que « les conditions de la reprise sont réunies ». Et « les prélèvements et les greffes de greffons rénaux devront ensuite être classés comme des "interventions chirurgicales prioritaires" ». L'agence recommande également « une information individuelle pour chaque patient pour expliquer les risques d'une transplantation rénale dans le contexte actuel ».

 

Pour aller plus loin :

Greffer un rein porteur d’hépatite C, une option « rentable »

Devant le coût de la dialyse, la Cour des comptes préconise la greffe de rein

Don d'organes : moins de transplantations en 2019 ?


Sources: 

Hospimedia, Perrine Debacker (14/05/2020)