Royaume-Uni: la Haute Cour juge que « le terme de mère est indépendant du genre légal »



La Haute Cour de Londres a jugé hier qu’un homme transgenre ayant donné naissance à un petit garçon devait être reconnu comme « mère » sur le certificat de naissance de son enfant. Freddy McConnell, née femme, a « commencé sa transition à l'âge de 25 ans en prenant des hormones de testostérone ». Puis, voulant fonder une famille avec son partenaire, il a « suivi un traitement de fertilité afin de pouvoir tomber enceinte ». Après avoir donné naissance à son fils, il a demandé à apparaître « père » sur le certificat de naissance de son enfant, contestant l’inscription « mère ».

 

La Haute Cour de Londres a rejeté sa requête, déclarant qu’être mère était « le statut accordé à une personne qui subit le processus physique et biologique de porter un enfant et d'accoucher ». S’il est « maintenant médicalement et légalement possible pour une personne, dont le sexe est légalement reconnu masculin, de devenir enceinte et donner naissance », « son statut de parent, qui découle de son rôle biologique dans la naissance, est celui de 'mère' », a précisé le juge, Andrew McFarlane dans ses conclusions. « Il peut y avoir des mères (de genre) masculin et des mères (de genre) féminin »: « le terme de mère est indépendant du genre légal ».

 

 


Sources: 

Belga (25/09/2019) - Pour la Haute Cour de Londres, un homme transgenre ayant engendré est forcément une "mère"