Royaume-Uni : Une curieuse campagne publicitaire pour la congélation d'ovocytes


Timeless, une marque fictive de produits de beauté, a ouvert lundi une boutique éphémère dans la station de métro d’Old Street à Londres, pour une campagne d’information sur la congélation d’ovocytes qui se tiendra jusqu’à samedi[1].

 

La marque, créée pour « débloquer les opinions qui entourent la congélation d’ovocytes à l’heure où une réflexion sur les impacts des avancées de la biomédecine sur le monde du travail, et sur la société en général, entre dans le débat public», voudrait éveiller l’attention des femmes à cette « solution à l’infertilité ».

 

Une solution qui pourrait « être aussi révolutionnaire pour les choix de vie des femmes que la pilule », ou « devenir un autre espoir social qui renforce l’idée véhiculée selon laquelle les femmes sont les seules responsables de la fertilité », suggère le site internet de la marque en guise d’appel à la réflexion. Car depuis quelques années, la pratique n’est plus expérimentale ; elle est ouverte, non plus seulement pour des raisons médicales, mais également pour des motifs personnels. « Gagnant en popularité auprès des femmes désirant préserver leur fertilité », elle est souvent appelée « congélation ovocytaire sociale ».

 

« La boutique propose une gamme variée de produits de beauté aux titres provocateurs, tels que 'Une solution en trois étapes pour la congélation d’ovocytes', une ligne de parfums personnalisés appelée 'Eau sous pression', et divers sérums antirides informant à propos du déclin de la fertilité ». Une série d’événements est aussi organisée tout au long de la semaine sur différents thèmes comme, 'Devriez-vous congeler vos ovocytes ? ' ou encore 'Les femmes peuvent-elles tout avoir ? '.

 

Le site internet de la marque fictive propose une description plutôt professionnelle et à volonté réaliste du projet, en présentant notamment ces produits et ces événements, les personnes engagées, ainsi qu’une vidéo mettant en scène le témoignage d’une femme ayant choisi de congeler ses ovocytes et de spécialistes intervenant sur cette pratique.

 

Par cette communication pour le moins originale, ses initiateurs veulent persuader les femmes que la congélation de leurs ovocytes est un moyen réel de préserver leur fertilité, donc de vraiment choisir le moment d’avoir un enfant, sans avoir à peser ce choix avec leur carrière.

 

La « marque » oublie cependant de noter que cette pratique est loin d’être neutre sur la santé de la femme (cf. Une campagne « opaque » sur les enjeux du don de gamètes) et que de telles propositions faites par Facebook ou Apple (cf. Congélation des ovocytes : Facebook et Apple ou le transhumanisme en action) ont été saluées par une levée de bouclier, soulevant des questions de fond qui sont loin d’être résolues (cf. Autoconservation des ovocytes : des réactions très réservées et Natacha Polony : la congélation ovocytaire, un « progrès » au service du profit).

 

[1] BioNews (29/02/2016).