Seuls 10% des patients américains consultent leurs dossiers médicaux électroniques



Selon une étude américaine[1], seul un patient sur dix qui dispose d’un dossier médical électronique est allé le consulter.

Ces dernières années, les efforts se sont multipliés pour généraliser l’informatisation des dossiers médicaux dans les hôpitaux. Les objectifs visés étaient notamment d’améliorer la qualité des soins et de permettre aux patients de mieux s’investir dans la prise en charge de leur santé grâce à une meilleure information. Finalement, l’étude révèle qu’une majorité de patients ne s’intéresse pas à son dossier médical électronique.

 

L’étude relève par ailleurs des disparités entre les taux d’informatisation des dossiers médicaux selon les établissements (hôpital public, privé, universitaire…). En outre, les taux de consultation des dossiers médicaux ne sont pas les mêmes selon le niveau de vie des patients (possession ou non d’un ordinateur, d’un accès Internet, maîtrise de la langue anglaise…).

 

Les chercheurs estiment que des mesures incitant les patients à consulter leurs dossiers médicaux peuvent être mises en œuvre: "Les décideurs qui souhaitent améliorer les soins portés aux patients devraient envisager de réduire cette fracture numérique persistante ".

 


[1] Etude dirigée par Sunny Lin de l'Oregon Health and Science University-Portland State University School of Public Health

 


Sources: 

Reuters, Lisa Rapaport (06.11.19)