Téléconsultations médicales : de nouvelles compétences pour les pharmacies ?



Désormais, les patients pourront consulter à distance leur médecin traitant, depuis une salle dédiée de leur pharmacie de proximité. Ils pourront aussi consulter les médecins de l’hôpital « dans le respect du parcours de soins coordonné du patient ». Destiné principalement aux personnes âgées isolées, la télémédecine en pharmacie est devenue réalité le 6 décembre après la signature, par l’Assurance Maladie, l’USPO[1] et la FSPF[2], de l’avenant n°15 à la convention nationale pharmaceutique, qui acte la participation des pharmaciens au déploiement de la télémédecine à l’officine du 4 avril 2012.

 

Les pharmacies devront disposer d’un espace de confidentialité avec visioconférence, équipé d’un stéthoscope connecté, d’un otoscope connecté, d’un oxymètre et d’un tensiomètre. Elles recevront 1 125 euros la première année et 350 euros les années suivantes en remboursement des frais engagés, ainsi qu’une participation forfaitaire allant de 200 à 400 euros « pour le temps passé ».

 

Voir aussi :

Médecin par visioconférence ou consultation classique : même remboursement dès samedi

La télémédecine sera remboursée par la Sécurité Sociale dès septembre

 


[1] Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine.

[2] Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France.


Sources: 

La Veille des Acteurs de la Santé, USPO (06/12/2018)