Ukraine : premiers cas de "FIV à trois parents"



Deux femmes ukrainiennes infertiles mais non-porteuses de maladies mitochondriales ont subi une FIV « à trois parents ». Pour cela, les médecins ont d’abord fécondé l’ovocyte de chaque femme avec le sperme de leur mari, puis ils ont fécondé l’ovocyte de la donneuse avec le sperme des maris. Ils ont ensuite extrait le noyau de l’embryon de la donneuse pour y placer le noyau de l’embryon du couple. 

 

Note Gènéthique: La première naissance par cette technique a été annoncée fin septembre au Mexique :


Sources: 

Daily Mail (Mia de Graaf), 10/10/2016.