Un « droit à l’avortement » constitutionnel au Kansas ?



Vendredi dernier, la plus haute juridiction du Kansas aux Etats-Unis a déduit de la Constitution de l’État un « droit à l’avortement » (cf. L’avortement ne pourra jamais être un « droit fondamental », ni une « liberté »). Selon la cour, les « droits égaux et inaliénables » proclamés dans la Charte des droits de la Constitution du Kansas suppose un « droit naturel d'autonomie personnelle ». Ce droit inclut, selon la cour, le droit de « contrôler son propre corps » et de décider de poursuivre ou non une grossesse. Se fondant sur ce droit à l'avortement, elle a bloqué la loi de 2015 interdisant l’avortement après le deuxième trimestre d’une grossesse (cf. Le kansas bannit l'ivg après 12 semaines de grossesse).


Sources: 

Washington Times, John Hanna (26/04/2019)