Une nouvelle directrice pour le planning familial américain



Dans la droite ligne de ses premières décisions[1], le président Donal Trump a nommé Teresa Manning à la tête du Planning Familial américain, qui dépend du ministère de la santé. Une nomination qui a suscité la controverse, car cette ancienne avocate et professeur de droit ne cache pas son engagement « pro-vie ».  Aux commandes du programme « Title X », elle devra « gérer un budget annuel de 280 millions de dollars (environ 256 millions d’euros) » jusque-là consacré à « l’accès à la contraception ».

 

[1] USA : les Etats peuvent interdire le financement public des avortements, Les Etats-Unis ne financeront plus le "recours forcé à l'avortement en Chine", Le Sénat américain vote la fin des financements publics du Planning familial, Donald Trump supprime le financement des ONG soutenant l’avortement


Sources: 

Libération, Léa Sabourin (3/05/2017)