Une nouvelle méthode plus efficace pour générer des iPS



Les cellules souches pluripotentes induites (iPS) sont un « des outils les plus importants de la recherche biomédicale moderne ». Pour les obtenir, il faut transformer une cellule adulte, par exemple une cellule de peau, en une cellule indifférenciée. Une étude publiée jeudi dans la revue Cell Reports par une équipe américaine décrit une amélioration dans la méthode d'obtention des cellules iPS, pour la rendre plus performante.

 

« Les cellules en cours de reprogrammation ne sont pas obligées de le faire par étapes », explique Zafirah Zaidan, un des principaux auteurs de l'étude. « Une cellule de peau n'a pas à abandonner complètement le statut de cellule de peau avant de pouvoir commencer à devenir une cellule cardiaque ». C’est là la majeure découverte de cette équipe, alors que la plupart des scientifiques pensaient que la reprogrammation devait se dérouler de manière séquentielle : d’abord une désactivation des gènes codant des fonctions spécifiques de la cellule différenciée, ensuite une activation de la différenciation en un autre type de cellules.

 

L’article décrit des méthodes combinées de laboratoire et de calcul qui conduisent à une meilleure réalisation de la pluripotence, à un processus plus rapide et à une meilleure compréhension de la façon dont les cellules sont reprogrammées d'un type de cellule à un autre.


Sources: 

Phys.org, Nolan Lendved (8/05/2019)