USA : l’Etat du Rhode Island autorise les avortements en fin de grossesse



Le Rhode Island est le sixième état américain à voter une loi élargissant l’accès à l’avortement cette année. Après l'Illinois, le Maine, le Nevada, New York et le Vermont, le gouvernement du Rhode Island vient d’autoriser l’avortement d’un fœtus d’âge viable « lorsque cela est nécessaire pour préserver la bonne santé de la vie » de la mère, santé mentale comprise, et abroge l'interdiction de l’avortement par naissance partielle.

 

Le projet de loi avait pourtant été rejeté il y a un mois. Après plusieurs allers-retours entre les assemblées et les commissions, il a été réintroduit et finalement voté avec quelques modifications, comme la consignation obligatoire, par les médecins, des motivations de leurs avortements tardifs, et le risque de perte de leur licence médicale en cas de « conduite non professionnelle ».

 

Le gouverneur démocrate, Gina Raimondo, a signé le projet de loi quelques minutes après le vote final, mercredi soir. Son objectif est de « préserver le statu quo de l'État contre d'éventuelles contestations par la Cour suprême de l'arrêt Roe v. Wade de 1973 ».

 

Pour aller plus loin :

USA : deux Etats légifèrent pour protéger les bébés survivant à un avortement

Avortements tardifs : deux évêques américains réagissent

Donald Trump s’oppose aux avortements tardifs

Sondage : les New-Yorkais majoritairement opposés aux IVG en fin de grossesse


Sources: 

Washington Times, Valérie Richardson (20/06/2019) - Gina Raimondo, Rhode Island governor, signs late-term abortion bill minutes after passage