Vers la production de plaquettes de sang artificielles issues de cellules souches iPS ?



Le Professeur Koji Eto et l’équipe du CiRA[1], de l’Université de Tokyo, sont sur le point de commencer les premiers essais cliniques utilisant des plaquettes de sang obtenues à partir de cellules souches iPS[2]. Il ne manque plus que l’approbation du ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales.

 

Une fois leur production maîtrisée, ce nouveau type de plaquettes permettrait de « constituer des stocks de plaquettes disponibles à tout moment et s’affranchir de la limite d’utilisation associée aux cellules provenant d’un donneur ».

 

Présentant une alternative aux transfusions sanguines, ces travaux sont une opportunité pour les patients atteints d’anémie aplasique[3].

 


[1] CiRA : Center for iPS Cell Research and Application

[2] Les cellules souches pluripotentes induites (CSPi) (en anglais Induced pluripotent stem cells soit iPS ou iPSCs) sont des cellules souches pluripotentes générées en laboratoire à partir de cellules somatiques. Ces cellules souches induites ont le potentiel de se différencier en n'importe quelle cellule du corps humain.

[3] L'anémie aplasique (ou aplastique) désigne une atteinte de la moelle osseuse, où la fabrication des cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) est très diminuée, en raison d'une destruction des cellules précurseurs dans la moelle osseuse. Il en résulte un manque de toutes ces cellules du sang.


Sources: 

Diplomatie scientifique - France-Diplomatie - Ministère de l'Europe , Thibaut Dutruel (07/09/2018)