Vers un élargissement de la GPA en Inde ?



En Inde, le Conseil des ministres vient d’approuver les recommandations d’une commission parlementaire composée de 23 membres issus de la Chambre haute[1], visant à autoriser « toute femme consentante » à devenir mère porteuse. Jusqu’à présent seules de proches parentes pouvaient assumer ce rôle, et uniquement pour des couples indiens mariés et infertiles (cf. Inde: nouvelle tentative pour interdire la GPA commerciale ; La chambre basse du Parlement indien valide le projet de loi interdisant la GPA commerciale). La commission a également proposé que les femmes veuves ou divorcées entre 35 et 45 ans puissent avoir recours à une gestation pour autrui.

 

Cette loi vise à « réguler la gestation pour autrui », selon les propos du ministre Prakash Javadekar, en interdisant sa pratique commerciale et en autorisant la GPA « altruiste ». Elle devrait être discutée à partir du mois prochain.

 

 

Pour aller plus loin :

En Inde, des soupçons d’échange de bébés nés par GPA

Etats-Unis : une mère porteuse meurt en couches, laissant un mari et deux enfants

Sylviane Agacinski : « La parenté n’est plus déterminée par des relations interpersonnelles, mais par la volonté »

GPA : une sélection en fonction du sexe des enfants ?



[1] Rajya Sabha

 


Sources: 

Times of India, TNN (27/02/2020)