Verve therapeutics ou l’édition du génome pour les maladies cardiaques



Google Alphabet vient d’investir 58.5 millions de dollars dans le lancement de la société de biotechnologie Verve Therapeutics, qui souhaite développer des thérapies de modification du génome pour traiter les maladies cardiaques.

 

Verve Th. a déclaré qu’elle ne développerait que des traitements impliquant l’édition du génome de cellules adultes, qui ne seront donc pas transmises aux générations futures. Mais selon le MIT[1], « il pourrait être très tentant d’introduire ces améliorations génétiques dans des embryons humains ».

 

La société prévoit de cibler les adultes à risques de coronaropathie, en modifiant leurs gènes à l’aide de CRISPR pour se rapprocher de ceux des personnes naturellement à risque plus faible de maladie cardiaque. Une liste de gène que Verve Th. tient secrète. «Grâce à notre traitement, nous pourrions changer le paradigme de traitement des maladies cardiaques, passant des soins chroniques, des pilules quotidiennes ou des injections mensuelles à une approche ponctuelle» a déclaré Sekar Kathiresan, futur directeur général[2].

 

Par ailleurs, Verve a annoncé une collaboration avec la société Google Verily, pour développer des nanoparticules permettant d’introduire CRISPR dans les cellules.



[1] Massachussetts Institute of Technology

[2] généticien qui quittera pour ce nouveau poste son équipe au Broad Institute de Cambridge.

 


Sources: 

Reuters, Tamara Mathias (7/05/2019); MIT Technology review, Antonio Regalado (6/05/2019)