VIH : un espoir de thérapie avec CRISPR



Le 3 mai, des chercheurs américains de l’université de Pittsburgh et de l’université du Temple de Philadelphie ont publié des résultats « encourageants » : ils ont réussi à « éradiquer totalement le virus du sida de l’organisme de souris vivantes » à l’aide de CRISPR.

 

Les chercheurs ont tout d’abord implanté des cellules infectées par le VIH à des souris de laboratoires. Puis, à l’aide de CRISPR Cas9, ils ont « modifié l’ADN de ces souris », plus précisément, ils ont « ôté le VIH de l’ADN des cellules ».

 

A ce jour, les trithérapies antirétrovirales permettent de contrôler l’infection chez les personnes atteintes du sida, mais il n’existe aucun traitement définitif. Ces derniers travaux sont eux aussi loin d’un traitement curatif du sida pour l’homme, il s’agit de résultats préliminaires. Les chercheurs ont travaillé « sur un modèle artificiel de souris transgénique, modifié pour ne présenter qu’une seule copie du gène VIH, or c’est différent dans la vraie vie, sur l’homme, chez qui le virus est intégré à différents endroits de la cellule ». Quant au second modèle de souris utilisé, « un modèle humanisé à qui les chercheurs ont implanté des cellules immunitaires humaines infectées par le VIH, les résultats sont beaucoup moins clairs ». En outre, « comme dans toute stratégie antivirale, le virus du sida peut s’adapter (…). Rien n’assure, si demain un traitement de l’homme grâce à l’édition génomique était disponible, que le virus soit incapable de s’adapter et de développer des résistances à cette technique ».

 

Les équipes américaines poursuivront leurs travaux, en commençant par tester la thérapie chez des primates. 


Sources: 

Le Point (6/05/2017); 20 minutes, Anissa Boumediene (4/05/2017)