Vincent Lambert : Le Tribunal administratif rejette la demande d'arrêt des traitements


Le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne s’est prononcé ce vendredi 9 octobre 2015 sur la requête formulée par François Lambert en septembre dernier  (Cf. Gènéthique du 09 septembre 2015). Le neveu de Vincent Lambert demandait à la justice administrative d’arrêter tous les traitements que recevait son oncle au motif qu’ils résultaient d’un acharnement thérapeutique contraire à sa volonté ainsi que d’une violation de la décision prise par le docteur Eric Kariger le 11 janvier 2014 (Cf. Gènéthique du 14 janvier 2014), confirmée par arrêts du Conseil d’Etat et de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (Cf. Gènéthique des 25 juin 2014 et 08 juin 2015).

 

Le Tribunal a estimé, qu’en accord avec « le principe d’indépendance professionnelle des médecins », le Docteur Simon était en droit de décider de suspendre la procédure d’interruption des traitements entreprise en juillet dernier (Cf. Gènéthique  vous informe du 23 juillet 2015), la décision de janvier 2014 du Docteur Kariger « ne s’imposait pas au médecin traitant de M. Vincent Lambert, à qui il incombait au contraire de prendre, à l’issue d’une nouvelle procédure collégiale, une nouvelle décision ».

François Lambert a décidé d’interjeter appel.

 

Retrouvez ici la décision du Tribunal administratif.